Review of: Galaxy Note 10.1
testé par:
Dalavara
Version:
4.0
Price:
499 €

Reviewed by:
Rating:
4
On 11 octobre 2012
Last modified:11 octobre 2012

Summary:

La Galaxy Note 10.1 ne doit pas être considéré de la même manière qu'un iPad ou qu'un Galaxy Tab. C'est un produit beaucoup moins grand public qui intéressera toutefois certaines personnes dans des usages spécifiques. Grâce à son stylet et la technologie Wacom qu'il y a derrière, des personnes qui voudraient utiliser une tablette pour un usage de création nécessitant des outils plus précis que nos gros doigts seront ravis de trouver dans cette tablette une alternative intéressante.

Un jour, la page Wikipédia dédiée aux tablettes annoncera dans son préambule que ce type d’appareil a été pensé par Microsoft, commercialisé par Apple et popularisé par Samsung. 

La stratégie commerciale de Samsung est toujours la même : inonder le marché avec de nombreux produits et regarder ce qui se vend le mieux. A ce petit jeu là, c’est le Galaxy Note, ce produit qui tel un petit enfant dans une cour de récrée a du mal à choisir « sa bande » entre les Smartphones les Tablettes, qui a le plus surpris. Alors qu’on avait d’un côté les Smartphones avec des écrans d’environ 4 pouces et de l’autre les tablettes à 7 pouces ou 10 pouces, Samsung avait décidé de proposer un produit mitoyen. Mais faire une phablet (smartphone et tablette à la fois) dans un écran de 5.3 pouces nécessitait d’adapter un peu la manière dont on utilisait ce type de produit : ainsi réapparaissait d’outre tombe le stylet si cher à la décennie 1990.

Après ce succès surprenant, Samsung a décidé d’investir un peu plus le créneau tablette + stylet cette année. Il y a bien évidemment le Galaxy Note 2 mais surtout un nouveau membre dans la famille : la Galaxy Note 10.1. Cette tablette de 10 pouces reprend le meilleur du Galaxy Note en l’adaptant à un usage vraiment tablette. Reste à savoir ce que donne ce produit face aux autres tablettes. Est-ce que le stylet est aussi pertinent sur 10 pouces que sur 5 pouces ? Qu’apporte le stylet dans un usage quotidien ? Y’a-t-il une vraie différence dans l’usage ? Autant de questions hautement cruciales que nous allons tenter d’élucider à travers ce test.

Voici le sommaire :

I- La forme, les côtés et les petits défauts 

  • Contenu de la boîte
  • Caractéristiques techniques et Design

II- Des Performances, un usage et des ressemblances

  • L’usage Tablette
  • L’autonomie, bien mais sans plus
  • L’interface de la tablette, un copié quasi collé de la Galaxy Tab

III- Le stylet, l’interface et un revolver

IV – Conclusion

 

I- La forme, les côtés et les petits défauts 

Contenu de la boite :

Dans le carton accompagnant la précieuse tablette, on retrouve un câble USB pour relier la Galaxy Note à un PC ou un Mac ainsi qu’un adaptateur secteur. Samsung livre également des écouteurs intra-auriculaires avec micro et bouton, un élément que d’autres ne trouvent pas utiles. A part ça, vous aurez également droit à des petits fascicules dont un vous expliquant l’interface et l’usage avec le stylet.

 

Caractéristiques techniques et Design :

  • écran PLS de 10 pouces avec une définition de 1280 x 800 pixels
  • processeur quadruple-coeur Exynos 4412 cadencé à 1.4 GHz avec 2 Go de mémoire vive (RAM)
  • caméra frontale de 1.9 mégapixels et un appareil photo de 5 mégapixels avec l’enregistrement de vidéos en 1080p à l’arrière
  • GPS, le Bluetooth, le Wi-Fi (a/b/g/n) - une version 3G existe
  • batterie de 7000 mAh
  • 16 Go de stockage (une version 32 Go existe aussi)
  • Android Ice Cream Sandwich, avec une mise à jour vers Jelly Bean prévue rapidement
  • 262 x 180 x 8.9 mm pour 600g

En ce qui concerne les caractéristiques, les 2 Go de mémoire vive sont une surprise, mais n’attendez pas des performances incroyables car c’est surtout les ajouts de Samsung réalisés sur le système qui obligent à mettre une mémoire aussi importante pour que le système soit fluide. Qu’importe, pour vous ce sera totalement transparent et vous ne verrez pas la différence par rapport à une autre tablette.

Au niveau des mensurations, la Galaxy Note est plus large que l’iPad mais moins haute, la faute à un format différent (4:3 pour l’iPad, 16:9 pour la Galaxy Note). Surtout, elle est moins épaisse et moins lourde.

La batterie de la Galaxy Note est aussi grosse que celle du Nouvel iPad mais il sera intéressant de voir si la consommation est la même sachant que le couple hardware + software est à l’avantage de l’iPad dont Apple maitrise chaque élément à l’inverse de Samsung qui ne peut qu’adapter Android, pas toujours en faveur de la consommation d’ailleurs.

Au niveau du design du produit en lui même, Samsung s’est inspiré de ce qu’il avait déjà fait pour la Galaxy Tab. A défaut de copier la concurrence, se copier soit même permet d’éviter les procès. On retrouvera deux hauts parleurs de chaque côté de l’écran. Là ou ça peut paraître un détail, vous allez vite vous rendre compte que ce n’en est pas un.

En effet, sur l’iPad, le haut parleur est unique et placé au dos de l’appareil. Sauf que quand vous regardez quelque chose, bizarrement vous le regardez avec l’écran devant vous. Plutôt que d’avoir à choisir entre l’écran et un son mauvais ou un très bon son et aucune image, Samsung a fait le choix d’avoir les deux en même temps et du même côté. En plus, pour ne rien gâcher, Samsung a fait le choix de hauts parleurs d’une bonne qualité – rien à voir avec ce qu’on avait pu avoir avec l’Archos Gen 10 101 XS par exemple.

Parlons à présent des couleurs : comme le Samsung Galaxy S3, la Galaxy Note 10.1 est disponible en deux versions : blanche ou grise foncée. C’est d’ailleurs cette dernière version que nous avons testé et les couleurs qui apparaissent en photo ne sont pas exactement celles qui ressortent quand on regarde le produit.

Avant de passer au détail tranche par tranche, faisons un petit tour par l’impression générale : il faut le dire c’est plutôt beurk que waouh. Au contraire de l’iPad qui utilise des matières nobles et chères (le métal), Samsung a préféré du cheap et abordable (du plastique quoi). Il en ressort un produit qui ne donne pas très envie d’être pris en mains et qui attire de manière très visible les traces de doigts. Je pense qu’en zoomant sur la photo ci-dessous, vous pourrez facilement ajouter mes empreintes au fichier de la police. C’est pas super super et si vous êtes ou voulez devenir terroriste, passez votre chemin car cette tablette est trop risquée.

L’autre conséquence est une impression de non solidité. Essayez de tordre un iPad avec vos deux mains, vous arriverez surtout à vous tordre le poignet. Avec la Galaxy Note 10.1, on vous déconseille d’essayer car ce n’est pas vous qui allez prendre mais bien la tablette. Remarquez, l’avantage de l’hôpital, c’est que vous êtes remboursés, on ne peut pas en dire autant du SAV mais ça reste à vous de voir ce que vous préférez.

Pour continuer sur ce qui se voit quand on regarde le produit de face, on retrouve la caméra en façade, ainsi qu’un capteur de luminosité. La qualité est cependant plutôt médiocre donc ne comptez pas la dessus pour envoyer de super photos à vos amis quand vous serez à l’autre bout du monde sur une plage paradisiaque.

Profitons de la présence de ce capteur de luminosité pour évoquer une fonction incorporée dans le système, l’adaptation de la luminosité de l’écran automatiquement suivant la luminosité de l’environnement immédiat. Nous avons été très déçu par cette fonction mais c’est une habitude sur les tablettes, l’adaptation au contexte lumineux est souvent plus que perfectible.

Parlons à présent de l’écran. Si nous étions un prof et que nous devions remplir le bulletin de note de cette tablette, à « écran » on aurait écrit « peut mieux faire ». Il faut bien avouer que 1280×800, c’est suffisant pour une tablette mais le Rétina de l’iPad nous incite à vouloir plus. D’autant que l’écran n’est même pas 1080p contrairement à de nombreux concurrents. Au niveau des couleurs, le rendu à l’air moins fidèle que sur d’autres écrans mais on rentre ici dans un avis plus personnel et d’autres peuvent penser différemment.

A propos de la luminosité de l’écran : à son maximum, l’écran est très visible tandis qu’en faible luminosité, on est plus bas que l’iPad ce qui est une très bonne chose. Il m’arrive souvent de regarder des émissions en rattrapage sur une tablette alors qu’il fait très sombre autour de moi et j’apprécie d’avoir un écran éclairé le moins possible. Le Galaxy Note 10.1 arrive mieux à me contenter que l’iPad à ce niveau là, j’en suis donc ravi.

Sur la tranche inférieure, on retrouve le connecteur 10 broches très similaire à ce qu’Apple proposait avant sur sa gamme de produits mobiles. Samsung le changera-t-il pour aller vers une copie du port lightning ? Il faudra attendre la saison 2 de « les brevets sont formidables et la copie est encore plus géniale » pour le savoir et autant vous dire que le suspens est quasi insoutenable. Trève de plaisanterie, le fonctionnement est exactement similaire à ce qu’on à sur un iPad donc si vous venez d’un iPad et que vous pensez switcher vers une Galaxy Note 10.1, vous ne serez pas perturbé.

A noter également un micro à droite du connecteur parce que tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous  qu’il faut bien un micro pour enregistrer nos conversations trépidantes sur Skype.

Passons maintenant à la tranche supérieure. On peut y voir de gauche à droite : la prise jack, le capteur infrarouge, le slot microSD, les boutons volumes et le bouton on/off.

Si le placement du boutons on/off est logiquement au dessus, on est plus circonspect pour les boutons volume. Au lieu d’être face à un bouton vertical haut et bas, on est face à un bouton gauche-droite qui n’est pas très explicite pour monter ou descendre le volume. On aurait donc préféré le voir sur le côté de l’appareil, ça aurait été explicite.

Bon point pour le capteur infrarouge qui permettra d’utiliser la Galaxy Note 10.1 comme une télécommande. Par contre, avoir mis le port jack au dessus n’est pas très pertinent puisque le câble va alors venir se poser sur l’écran pour atteindre les oreilles, à moins de le faire passer en dessous. Là encore, on aurait préféré l’avoir sur le côté comme un iPad d’autant que la tablette étant au format 16;9, on l’utilise le plus souvent en mode paysage. A noter que nous n’avions pas enlevé tous les plastiques comme vous pouvez le voir sur le capteur infrarouge. Ce n’est pas un défaut ou quoi que ce soit, juste la protection quand vous recevez le produit.

Terminons notre tour de visite virtuel de l’appareil par le dos de celui-ci.

Là encore, les traces de doigts seront très visibles même si ça ne se voit pas forcément sur la photo. Peu de choses à dire si ce n’est que la caméra arrière est moyenne (c’est toujours mieux que moins bien) mais là encore pour vos photos de vacances, pensez à un appareil dédié plutôt que d’utiliser la tablette.

Autre élément indispensable pour cette Galaxy Note 10.1 et visible à l’arrière, le stylet S pen. Celui-ci s’insère dans un espace dédié à l’arrière de la tablette pour éviter de le perdre. Une fois sorti de son emplacement, le logiciel TouchWiz va afficher de nouvelles options mais on y reviendra un peu plus loin dans le test.

Plus court qu’un stylo bien réel, il tient très bien en main et est très léger. Il dispose d’un bouton physique et de 1024 niveaux de pression. Bon, ça c’est ce que dit la documentation parce qu’en réalité, 1024 niveaux ou 512, je suis pas vraiment sûr qu’on voit la différence. A noter en parlant du stylo que n’importe quel stylo Wacom fera l’affaire si vous avez perdu votre S Pen puisque c’est la même technologie.