Nous en avons parlé ce matin sur notre compte Twitter : oui, il y a de quoi se désoler du marché de la tablette tactile sous Android et particulièrement du côté du suivi des constructeurs, malgré tous les efforts faits l’année passée. A croire que l’on retombe dans une logique datée, celle du « produit fini » qui n’a pas à prétendre à être mis à jour, ce qui ne rapporterait rien aux développeurs, dans la mesure où l’objet a déjà été vendu. Manque de chance, Android évolue, les versions sont de mieux en mieux, de plus en plus optimisées et l’on voit mal ce que les constructeurs pourraient mettre en avant pour justifier cet absence de suivi. Oh, l’argent, oui, certes.

Bref, prenons Motorola par exemple, ou devrions-nous dire, Googlerola, une firme très proche de la maison mère qui aurait tout intérêt à jouer les chevaliers blancs. Chance ! Micracle ! C’est ce qu’elle vient de faire : Android 4.1 est distribué en ce moment même via OTA aux possesseurs de Xoom WiFi, qui devient la première tablette hors Nexus à recevoir Android 4.1 – elle qui était déjà l’une des premières tablettes Android 3.0 sous Tegra 2 à voir le jour. C’est bien, Motorola suit donc parfaitement ses modèles… oui, sauf les plus récents.

Les Xoom 2, qui sont une évolution « grand public » des Xoom, n’ont toujours pas reçu la mise à jour vers… Android 4.0. Sorties à Noël, bien après la disponibilité d’Android 4.0, on s’étonnait déjà à l’époque que ces tablettes ne soient pas vendues sous le dernier OS en date. Maintenant, on peut s’étonner qu’elles aient 2 OS de retard, quand leurs grandes soeurs, plus vieilles et moins puissante, y ont eu le droit coup sur coup. Sortir l’argument du « oui mais les Xoom WiFi USA ont toujours eu le support de Google depuis leur sortie » ? Certes, mais cette fois, la mise à jour, même si elle reste aléatoire et prendra sûrement du temps, est globale, certains de nos lecteurs l’ayant déjà reçue en OTA.

On pourrait être super heureux qu’un constructeur soit si réactif, mais cette politique à deux vitesses parfaitement incompréhensible a de quoi énerver les utilisateurs. Sur LesArdoises, nous rêvons d’un monde où chaque jour, nous n’aurions pas une seule nouvelle sur les mises à jour Android à écrire – au lieu de cela, il y aurait un billet en lendemain de Google I/O qui résumerait les annonces rapides des constructeurs à propos d’une planification sérieuse et respectée des mises à jour, dans le mois qui suit. Oui, on peut toujours rêver…

Edit : il se pourrait que seuls les fameux modèles US soient concernés. Ouf.