L’E3 se déroule tranquillement du côté de la façade ouest des États-Unis : peu d’innovation et pas plus de création. Un gouffre comblé à grand renfort de stratégie commerciale large, aiguisant les armes sociales – Facebook games, applis Android et iOS au rapport ! – et usant les licences juteuses jusqu’à la corde. Si un seul mot d’ordre peut d’ors et déjà être représenté cette édition 2012 : « les shooters, c’est pour les winners ». Une autre constante qui tend à se répéter à l’infini : le gamepad est très largement représenté lors des démos techniques. Qu’elles soient de Sony ou de Microsoft, les manettes analogiques pullulent sur les scènes de conférence. De quoi abîmer encore un peu plus le petit coeur mou des impétueux gamers à la souris.

La transition est un succès, le sujet est dressé : nous allons parler gaming sur tablettes – il existe, oui – et surtout de gaming avec gamepad. C’est donc pendant la grande messe du jeu vidéo – tout le monde a dormi chez Microsoft, EA et Sony, je vous ai vu – que Nyko Technologies a choisi de présenter à la presse, sa nouvelle gamme de manettes : les PlayPads. Qu’ont-elles de si particulier pour que nous nous y intéressions ? Ces contrôleurs – revenez les fraudeurs des transports en commun – sont spécifiquement créés pour les jeux Tegra. Un seul but avoué : offrir la fameuse expérience console sur votre tablette – on va manquer de défibrillateurs. Nyko et le caméléon vert ont donc oeuvré de concert pour assurer la compatibilité avec les ardoises Tegra 3 mais aussi avec les « mamies de 2011″ sous Tegra 2.

Du fruit de leur union – professionnelle j’entends -, sont sorties deux modèles de PlayPad : le premier, savamment nommé PlayPad – génie ! -, est une manette nomade, dotée de deux sticks analogiques, une croix directionnelle, des gâchettes ainsi que le fameux quatuor XYBA. Un stand pliable et une housse de transport feront partie de la dotation. Ce modèle-ci sera décliné en de multiples coloris, afin que vous soyez assortis à votre Xoom rose.

Le second modèle se nomme le Playpad Pro. Comme son nom l’indique, c’est un gamepad pour les pros, les durs-à-cuire du FPS au stick, les hardcore gamers suintants du hack’n’slach analogique – des brumisateurs dans l’assistance ? Il s’agit, ni plus ni moins, d’une manette de Xbox 360 esthétiquement retouchée et ergonomiquement modifiée. On se retrouve donc avec un contrôleur plus massif, consacré à un usage d’intérieur, calé au fond de son siège massant. Ces manettes font toutes deux appel à la technologie Bluetooth pour interagir avec votre équipement tactile.

En parlant de communication, Nyko a développé une application nommée Playground servant à mapper les touches du gamepad à votre convenance. L’application vous permet aussi de gérer des profils de mapping particulier. Il est à noter que des profils seront préchargés. Ils correspondent aux jeux les plus populaires de la Tegra Zone. Et au vu de leur catalogue épais de 3 feuilles et demie, la plupart des jeux devront avoir leur profil préparé par Nyko. Il est intéressant de souligner que ni l’application ni l’interaction manette <-> tablette ne requièrent le root – contrairement à l’apparaige d’une manette Playstation Sixaxis. Les appareils sous Honeycomb 3.0 et supérieurs sont supportés. L’Optimus Pad – éternelle 3.0.1 – n’est donc pas oubliée et nous ne leur sommes que trop reconnaissants de ne pas avoir oublier les infirmes. Les PlayPads seront disponibles sur le marché durant l’automne. C’est-à-dire qu’il reste un peu plus de trois mois aux pécéistes pour encaisser la déferlante de joysticks analogiques. Courage parce que ça ne semble pas prêt de s’arrêter.