Voilà un acteur mondial de l’électronique que nous n’attendions pas : le néerlandais Philips va proposer ses premières tablettes de 7 pouces sur le marché. Le monde entier ? Non, juste le marché chinois pour prendre la température.

Alors pourquoi mentionner cette actualité, somme toute anecdotique ? Parce que Philips compte utiliser les processeurs MIPS, et non les ARM ou x86 standards dans le monde de la mobilité. Et le néerlandais n’est pas le seul à être allé dans ce sens sur le secteur des tablettes chinoises – Ainol notamment. Un état de fait qui pourrait se généraliser rapidement, qui semble faire réagir Google et ainsi offrir une meilleure prise en charge de cette nouvelle architecture pour sa prochaine version de l’OS au robot vert.

Le reste des caractéristiques est beaucoup plus classiques : deux résolutions d’écran au menu avec du 1024×600 et le fameux 800×480, une prise en charge des codecs vidéo et musicaux fondamentaux – pas de superflu pourtant bienvenu -, Android Ice Cream Sandwich et une autonomie revendiquée de 4 à 5 heures. Il n’est pas fait mention de la connectique, ni des mensurations et encore moins du prix. Nous sommes mi-2012, au-delà de l’apparition des proceeseurs MIPS – quel avenir ? -, qui a dit « dépassé » ?

via : Liliputing