Pour proposer d’excellents produits à un prix défiant la concurrence, il n’y a pas de miracle : même chez Apple, il faut réorganiser la production. Si vous pensiez que le tarif agressif de l’iPad 2, désormais vendu 399 dollars aux Etats-Unis, 409 euros chez nous, avec des promotions pouvant aller jusqu’à 319 euros, était une manière d’écouler le stock jusqu’à ce qu’il ne reste plus une seule unité en circulation, détrompez-vous : attaquer le marché de la tablette tactile sur deux secteurs tarifaires différents en proposant deux produits haut de gamme semble être la nouvelle stratégie de la firme à la pomme.

Preuve en est que les usines n’ont pas arrêté de produire des iPad 2 : au contraire, il semblerait, d’après les malades de la bidouille de Chipworks, que l’iPad 2 de 2012 ne soit pas exactement celui de 2011. En décortiquant la bête, ils se sont aperçus que le processeur était gravé en 32 nm, contre 45 nm pour les processeurs A5 classiques. Qu’est-ce que cela signifie en pratique ? Eh bien comme les usines Samsung, qui produisent les processeurs de l’iPad, sont passées massivement à la gravure des processeurs en 32 nm, il est moins coûteux pour Apple de conserver ces outils en place pour ses iPad 2 de 2012 que de demander au fondeur de faire tourner 2 chaînes de construction séparées.

Double jackpot puisqu’il arrange à la fois Apple et son client : si vous achetez un iPad 2 de 2012, celui au nom de code « iPad 2.4″, vous aurez un processeur théoriquement moins consommateur, ce qui signifie que la tenue en charge de l’iPad 2, déjà exceptionnelle, pourrait encore s’allonger. Comment être sûr d’acheter un nouvel iPad 2 ? Pas de recette miracle, malheureusement. M’est avis que ceux de Price Minister n’en sont pas et qu’il faudra passer par l’Apple Store pour en trouver, sans aucune garantie. Vous aurez simplement un indice au premier allumage : si iOS 5.1 est déjà installé, ce sont des iPad 2.4, si vous trouvez iOS 5.0.1, ce sont des iPad 2.1.

via : TheNextWeb