Courage aux amis du robot vert, le nouvel iPad est parti pour alimenter les conversations sur les Internets pendant un bon moment. Entre les reviews des nouvelles applications adaptées à la résolution de cette dernière mouture d’iPad – je vous laisse juger de la pertinence de ces tests -, les duels de chiffres sur les performances des organes internes ou encore la guerre des pixels, l’iPad régit – autant directement que de façon indirecte – l’actualité.

Le gros argument de vente de ce nouvel appareil est l’adoption d’un écran à la résolution de 2048 par 1536 pixels. Une performance que l’on peut mettre à l’actif de Samsung, qui fournit cette impressionnante dalle. Chacun jugera de l’utilité de cette résolution sur un appareil de 9,7 pouces mais cet écran dénommé Retina par l’entreprise à la pomme semble faire tourner les têtes, que ce soit de façon rationnelle ou pas du tout. C’est ainsi que Gizmodo s’est « amusé » à faire passer un iPad 2 pour un nouvel iPad auprès des employés de Gawker et ainsi constater leurs réactions. Si le procédé est assez fumeux – un peu, beaucoup, passionnément etc -, la force marketing d’Apple semble toujours faire mouche sur une certaine frange de la population. Mais ne comptez pas sur nous pour vous en éditer une infographie.

A côté de ça, un ingénieur logiciel suisse, spécialisé dans le design d’interface utilisateur a fait des relevés autrement plus poussés qu’une enquête d’opinion dans une quelconque ruelle osbcure. Armé d’un microscope USB de chez Bresser – qu’il avouera lui-même bas-de-gamme au possible – il s’est penché sur une bonne quantité d’écrans de modèles concurrents ainsi que d’autres appareils nomades. Sur son site, ignorethecode.net, vous y trouverez les relevés des écrans de l’iPad 2, de la Touchpad, de la Playbook, de la Sony Tablet S ou encore celui de la Kindle Fire. Les différences dans l’arrangement des matrices sont aisément visibles, la brillance qui en résulte l’est de même. L’écran de l’iPad jouit de la multiplication par quatre du nombre de pixels et une disposition fine de ces derniers afin d’offrir une qualité d’affichage très peu égalée. Seul l’iPhone 4S semble supérieur dans ce petit comparatif rapide.

Alors soupe marketing ou pas, Samsung semble avoir fourni à Apple un écran d’une qualité hors-norme pour cette diagonale, qui devrait offrir aux possesseurs de ce nouvel iPad un affichage de grand standing. Cette nouvelle corde à l’arc de l’iPad suffira-t-elle à convaincre les foules, la réponse viendra sous peu. En attendant la sortie du test complet réalisé par l’hôte de ces bois, vous reprendrez bien une cuillère à soupe d’actualités Apple – mais où est donc la lumière au bout du tunnel ?