Edit : Nous nous excusons sincèrement auprès de notre lectorat : nous admettons notre erreur, Microsoft ayant démenti le torchon produit par le « journaliste » du Daily. Nous sommes autant responsables de notre côté puisque nous nous sommes laissés avoir par sa belle histoire de prise en main et sa photo floue, relayant l’information sans prendre garde – nous avions tort.

Edit 2 : ou pas.

Enfin les géants de la bureautique se mettent à bosser sur nos tablettes tactiles ! Certes, la suite d’Apple existe déjà sur iPad et parvient à être très complète même sur dans sa version ardoisifiée, mais le leader en entreprise et dans les universités reste toujours Microsoft Office. La productivité sur tablette est un sujet que nous avons déjà discuté : avec les bons logiciels et les bons accessoires, une tablette tactile peut très bien devenir un outil de travail mobile, bien plus pratique à transporter qu’un gros laptop et plus intéressant qu’un netbook quand vient l’heure du repos et du divertissement.

On savait que Microsoft travaillait au portage de la suite Office sur iPad, cette première photo prise par The Daily nous donne la preuve de son existence. Apparemment, l’annonce devrait être faite très rapidement : il reste aux équipes de Microsoft à peaufiner l’application et à la soumettre au censeur de l’Apple Store. Le journaliste du Daily qui a pu prendre en mains le logiciel quelques instants affirme que l’interface est au croisement d’Office pour PC et de l’interface Metro, celle qui équipe les smartphones sous Windows Phone 7 et qui sera au coeur de Windows 8.

Le design doit être plutôt étrange dans l’univers Apple, mais si l’application tient ses promesses, cela devrait conforter la position dominante de l’iPad dans les entreprises, qui auraient alors une extension mobile de Word, Excel et Powerpoint dans un premier temps : rien ne dit en effet que Microsoft ne portera pas à l’avenir d’autres logiciels si le succès est au rendez-vous. De l’autre côté de la frontière des OS, au hasard chez le robot vert, on attend toujours que LibreOffice avance ses pions…