Conclusion

Cette Qooq est donc une bonne surprise à la française, comme disent les anglais. On s’attendait à un produit cheap pour cuistots en herbe, on a un livre de recettes multimédia complet et la première tablette tactile sous Linux vraiment intéressante. L’interface est soignée, le système se prend très facilement en main et accompagne les grands débutants dans toutes les étapes de configuration. On regrette que l’écran ne soit pas de meilleure qualité – une dalle avec des angles de vue plus larges n’aurait pas été un luxe -, mais l’ensemble est bien fini et répond au cahier des charges qu’exige un tel produit.

Même si nous n’étions pas forcément, sur LesArdoises, le public ciblé par cette Qooq et qu’un cuistot expert pourrait avoir un tout autre avis sur le contenu, du côté de la technique, de l’accessibilité et de l’ergonomie générale du système, nous n’avons que peu de chose à redire : c’est du beau boulot. En plus, toute la partie multimédia « bonus » fait bien son travail, ce à quoi, il faut le reconnaître, nous ne nous attendions pas du tout. Reste le prix de l’appareil que nous trouvons quand même un peu trop élevé. 359€, même pour un lecteur de recette de cette qualité, c’est, il nous semble, trop élevé. Avec un excellent écran, cela aurait été différent, car ce composant est souvent le plus cher : peut-être un sans faute pour la prochaine version ?

On retiendra : 

  • Une tablette innovante, une cible très précise
  • Un cahier des charges respecté
  • Les recettes bien faites, bien expliquées, parfois en vidéo, les conseils des grands chefs
  • L’ergonomie générale du système : comme quoi une distribution Linux bien travaillée peut être convaincante sur tablette
  • Les fonctions bonus multimédia inattendues
  • Le client mail (bisou RIM), la lecture de 1080p high-profile (bisou Tegra 2 et iPad), la lecture vidéo en plein écran (bisou Honeycomb)

On voudrait que cela n’eût jamais existé :

  • L’écran, en dessous du reste, aux angles de vision bien trop faibles (mais utilisable sans problème debout, position préférée du cuisinier…)
  • Conséquence directe : le système est « pixelisé », une meilleure définition aurait apporté plus de finesse esthétique à l’interface
  • Le port de l’alimentation, bizarrement pas protégé comme les autres
  • La dalle tactile moins réactive que la moyenne (conséquence du revêtement anti éclaboussures/taches ?) sans être désagréable
  • Le navigateur vraiment à la ramasse

Caractéristiques détaillées.

Introduction et commentairesPartie IPartie IIConclusion