Nous vous en parlions il y a quelques semaines : la JMI Tab a été présentée à la presse française comme la meilleure tablette tactile Android jamais vendue. Rien que ça. Et quand ils disent « vendu », chez JMI Tech, ils ne parlent pas de 899€ comme LG et son Optimus, ni de 489€ comme Apple et son nouvel iPad, ni même de 399€ comme à peu près tous les constructeurs : ici, nous sommes sur un modèle 10 pouces annoncé au prix record de 269€. Comment est-ce possible ? Vous vous en doutez, la tablette est conçue en Chine mais respecte le cahier des charges de l’entreprise française.

Histoire de vous spoiler la lecture de tout ce qui va suivre : oui, la JMI Tab T970 est peut-être la tablette Android la plus agréable que nous avons testée. L’OS est parfait sur un format 4:3 et tout a été fait pour répondre aux clients les plus exigeants – et sur LesArdoises, les exigences, ça nous connaît. Oui, JMI Tech vous vend un produit bien meilleur que toute la concurrence, à la fois esthétique et fonctionnel, faisant tourner à peu près tout et n’importe quoi, pour 100 euros de moins. L’écran est incroyable, les connectiques nombreuses et la réactivité du système est au rendez-vous. C’est à se demander comment d’autres firmes ont réussi à faire des modèles mauvais et plus chers en procédant de la même manière.

Une tablette pour les gouverner toutes ? Démonstration dans la suite, en texte et en vidéo.

Erratum : le bouton à côté du volume est le bouton « Menu ».

Lien Youtube
Chaine Youtube LesArdoises

  • Ecran : check

10 pouces, IPS, 1024×768, 10 points simultanés, 170 degrés d’angle de vision, un revêtement plexi de qualité, un dos rigide qui empêche tout effet « aquarium » : on l’a souvent répété ici, sur une tablette, l’écran compte pour plus de la moitié dans le résultat global et JMI Tech l’a compris. A ce prix là, vous avez sûrement ce qui peut se faire de mieux et en terme de luminosité et de colorimétrie, à vue d’oeil, cet écran n’a rien à envier à celui d’un iPad 2. C’est bien simple, nous n’avons aucun reproche à lui faire.

Si cela compte pour vous – et cela ne peut que compter -, vous ne serez pas déçus. Petit bémol, car il en faut bien un, aucun traitement anti-reflet ne semble avoir été posé sur la dalle, ce qui fait que l’on a un effet miroir assez constant en forte luminosité ambiante – vous le remarquerez sur la vidéo. Pour atténuer ce problème, un écran de protection est déjà pré-posé sur la tablette – nous l’avons enlevé pour le test -, JMI pense à tout.

  • Finitions et connectiques : check

Comment exprimer le sentiment de perfection ? Vous avez deux heures. Pour faire plus trivial, encore une fois, nous n’avions jamais vu autant de trous et de boutons sur une tablette, parfaitement intégrés à la coque qui plus est. USB-OTG, mini-HDMI, micro-USB, micro-SD, alimentation, micro, sortie casque, boutons « Home » « Menu » et « Power »… on voit mal ce que JMI Tech aurait pu ajouter sur une tranche ou sur une autre. Des enceintes peut-être ? Ah non, elles y sont et elles ont le bon goût d’être puissantes sans pour autant saturer.

Un USB-Host ? Un câble mico-USB vers USB-Host est fourni dans la boîte. Non, vraiment, on ne sait pas ce qu’un utilisateur pourrait chercher d’autre sur une tablette tactile. Si vous êtes adepte de la tablette « à tout faire », la JMI Tab est donc, encore une fois, un excellent choix.

  • Réactivité du système : check

L’intégration d’Android est excellente. Quand des grands comme Samsung ou Huawei arrivent à alourdir Android, jusqu’à le rendre pataud, que ce soit à cause d’une surcouche ou d’une implémentation à la va-vite, JMI Tech propose une expérience Android nue tout à fait convaincante. Quelques menus ont même été ajoutés pour la déportation de l’affichage sur un autre écran ou la gestion des différents ports.

  • Google Apps : check

Certification Google pour une tablette chinoise ? Nope, mais qu’importe, les Google Apps sont bien là et sont fonctionnelles. Le Play Store vous ouvrira les portes de son catalogue d’applications, Gmail, Agenda ou encore Google Talk vous permettront de retrouver sur votre ardoise les applications web que vous utilisez tous les jours. La configuration d’un compte se fait depuis le panneau de configuration et en quelques clics, ça marche.

Notez également que la firme a ajouté une application « lecteur vidéo », la même que sur la tablette de Boulanger, très bien fichue et surtout très polyvalente, avec ses options intégrées pour régler l’affichage, que ce soit en local ou sur un écran plus grand.

  • Lecture vidéo : check

On se répète beaucoup dans cette section, mais les processeurs chinois ont appris à décoder le 1080p high profile depuis maintenant longtemps. Ce RK3066 n’échappe pas à la règle et vous permettra de profiter de n’importe quelle vidéo dans les formats les plus courants. Comme nous le mentionnions juste au-dessus, un lecteur est présent par défaut, vous n’avez donc qu’à copier vos fichiers dans un répertoire de la tablette pour les retrouver quelques secondes plus tard sur votre petit écran.

  •   Navigation : semi-check

Le talon d’Achille des tablettes chinoises reste la navigation sur Internet. Nous ne pouvons pas dire que la JMI Tab fait un sans faute quand il lui faut 5 à 6 secondes pour ouvrir une page avec le navigateur par défaut, mais c’est très largement au-dessus de certaines tablettes qui mettent parfois plus de 20 secondes à aller d’un site à l’autre. Sur Chrome, ce temps d’attente peut passer à 4 secondes pour un site qui n’a jamais été mis en cache : là, nous arrivons dans la zone de confort sans problème.

  • Jeux vidéo : check

Le GPU Mali 400 couplé au Google Play, et c’est un win assuré. Evidemment, vous serez limités au catalogue compatible, mais la plupart des jeux tournent parfaitement, même les casual-games les plus récents comme Amazing Alex ou Temple Run. Pour rappel, le GPU Mali 400 est celui qui est utilisé pour les Galaxy S II I9100 – jeux Tegra 3 exceptés, si vous avez réussi un jour à mettre à genou l’ancien fer de lance de Samsung, il faut nous dire avec quoi…

  • Caméra : check

Histoire de finir en beauté, la JMI Tab se paie le luxe de ne pas faire de photos trop crades. Bon, ça reste deux capteurs de 2 mpx, ne leur demandez pas la lune, mais pour la face arrière, si vous utilisez Instagram, vous n’aurez besoin que d’une vingtaine de pixels de toute façon et pour la face avant les 2 mpx sont déjà bien supérieurs à pas mal de modèles proposés par les grandes marques, très confortables pour la visio.

Conclusion

Nous vous gâchions la surprise en introduction, mais c’est bon de le répéter : la JMI Tab est la meilleure des tablettes low-cost, si ce n’est la meilleure des tablettes Android dans la catégorie des écrans sans Full-HD. Point. Même si la tablette est chinoise, vous ne prendrez même pas le risque de l’import douteux, puisque JMI Tech s’occupe de tout, de la livraison à la garantie d’un an, en cas de souci. Avec sa connectique complète, son écran de grande qualité, sa batterie de 8000 mAh qui lui assure une autonomie comprise entre 7 et 9h et son intégration parfaite d’Android 4.0, cette ardoise cumule les points forts et l’on a vraiment du mal à lui trouver des défauts.

Si l’on voulait chipoter, on pourrait dire que le revêtement de l’écran ne permet pas d’utiliser la tablette par temps trop lumineux – mais quelle tablette peut l’être, après tout ? Non, vraiment, pour 269€, cette ardoise de 10 pouces joue dans la cour des grandes et si vous appréciez le format 4:3, très plaisant pour la navigation, la lecture ou les jeux, vous pourriez sérieusement considérer l’achat de cette tablette plutôt que le fer de lance d’une marque plus grand public. Alors c’est sûr, la visibilité de ce produit est moindre, la communauté derrière ne sera peut-être pas la même pour proposer moultes ROM alternatives et vous n’aurez pas accès au catalogue Tegra 3, mais à ce prix là et pour cette qualité, il n’y a tout simplement pas de concurrence.

A 20 euros de plus qu’une Nexus 7, avec des tas d’options en plus, si les 10 pouces vous tiennent à coeur et que le suivi des mises à jour officielles vous importe peu, il n’y a pas à hésiter, foncez !

Edit : nous avons eu confirmation de JMI Tech qu’Android 4.1 Jelly Bean était déjà en développement pour leur tablette et qu’elle sera évidemment mise à jour.

Caractéristiques complètes