Les nouveaux modèles de Kindle Fire (dont la version LTE) ont un prix si agressif, car ils sont tous basés sur la publicité.

Amazon a annoncé en grandes pompes sa nouvelle gamme de tablettes. Alors qu’il n’y avait qu’un seul modèle jusqu’à présent, l’entreprise américaine en a présenté cinq :

  • Une mise à jour de son Kindle Fire 7 pouces qualifié de SD : 159 €
  • Une version 7 pouces avec un écran HD : 199 € (16 Go) et 249 € (32 Go)
  • Une déclinaison 8,9 pouces avec écran HD : $299 (16 Go) et $369 (32 Go)
  • Une variante avec connectivité LTE et écran de 8,9 pouces : $499 (32 Go) et $599 (64 Go)

Toutes ces tablettes ont un prix très attractif et sont même moins chères que la Nexus 7 à modèle équivalent. On sait pourtant que Google ne fait aucune marge sur son produit et la stratégie d’Amazon semblait risquée. Mais en réalité le célèbre site Internet a intégré de la publicité sur l’ensemble de ses modèles (même les déclinaisons LTE). Ces encarts s’affichent à priori uniquement sur l’écran de déverrouillage.

Selon CNet, un représentant de la marque leur a confirmé qu’il était tout simplement impossible de supprimer ces publicités. Il n’est donc pas possible de payer quelques euros/dollars de plus afin qu’elles soient supprimées définitivement.

La seule solution sera alors d’installer une version personnalisée d’Android, qui n’aura certes pas de publicité, mais ne sera pas identique au système d’exploitation fourni par Amazon. Notez également que dans sa volonté de s’éloigner de Google, toutes les Kindle Fire auront Bing comme moteur de recherche par défaut.